La nouvelle norme d`audit, le rapport de l`auditeur sur une vérification des États financiers lorsque le vérificateur exprime une opinion sans réserve, conserve le modèle de réussite/échec du rapport de l`auditeur actuel. «Les changements adoptés aujourd`hui insuffler la vie dans le rapport d`audit et donner aux investisseurs les renseignements qu`ils ont demandé aux vérificateurs», a déclaré James R. Doty, Président du PCAOB. «Les États-Unis se joignent maintenant à de nombreux autres pays pour adopter un rapport d`audit élargi.» Même lorsqu`un enregistrement contient des informations exemptées, les autres parties de l`enregistrement doivent généralement être libérées. Les demandes de documents d`Agence existants qui sont faites dans “conformément aux règles publiées” de l`Agence doivent soit être honorées, ou si elles sont rejetées en tout ou en partie, le déni doit être fondé sur des exemptions. Si une agence retient des dossiers d`un demandeur, une poursuite peut être intentée en vertu de la Loi sur l`accès à l`information. Le gouvernement assume la charge de prouver que les dossiers sont exemptés, et le juge peut personnellement examiner les dossiers poursuivis pour. Ce projet a débuté en 2010, avec la sensibilisation du personnel du PCAOB aux investisseurs, aux vérificateurs, aux préparateurs des États financiers, aux membres du Comité d`audit et aux autres parties intéressées. En juin 2011, le Conseil a publié un communiqué de concept visant à obtenir des commentaires du public sur les changements potentiels apportés au modèle de rapport de l`auditeur. Le Conseil a également tenu une réunion publique peu après avoir émis la version du concept. En vertu de la nouvelle norme, le rapport de l`auditeur divulguera, entre autres choses, le mandat d`un vérificateur, en particulier, l`année au cours de laquelle l`auditeur a commencé à servir consécutivement en tant qu`auditeur de la compagnie.

Il inclura également l`expression «que ce soit en raison d`une erreur ou d`une fraude», en décrivant la responsabilité de l`auditeur en vertu des normes du PCAOB pour planifier et exécuter l`audit afin d`obtenir une assurance raisonnable quant à la question de savoir si les États financiers sont exempts de matériel inexactitudes. 3. sur la question de savoir s`il convient d`utiliser le privilège délibératif dans des cas particuliers, voir «orientations politiques–quand faire valoir le privilège délibératif en vertu de l`exemption FOIA cinq» dans FOIA Update, vol. I, no 1, Autumn 1979, publié par DOJ-OILP, p. 3-5, résumant notre Mémorandum de neuf pages du 6 juin 1979 sur le même sujet. La nouvelle norme et les modifications connexes exigent des auditeurs qu`ils incluent dans le rapport de l`auditeur une discussion sur les questions critiques d`audit (CAM) qui sont des questions qui ont été communiquées au Comité d`audit, qui sont liées à des comptes ou à des divulgations qui sont les États financiers, et a impliqué un jugement particulièrement exigeant, subjectif ou complexe de l`auditeur.